La CCSN sollicite des commentaires sur le projet de document d’application de la réglementation REGDOC-2.5.5, Conception des installations de gammagraphie industrielle

Communiqué de presse

Le 9 mars 2017 – Ottawa (Ontario) – Commission canadienne de sûreté nucléaire

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) demande au public de commenter le projet de document d’application de la réglementation REGDOC-2.5.5, Conception des installations de gammagraphie industrielle. Pour examiner et commenter le document, consultez la page Web du REGDOC‑2.5.5. Veuillez soumettre vos commentaires d’ici le 16 juin 2017. Les commentaires reçus, y compris les noms et les affiliations, seront rendus publics.

Le projet de REGDOC-2.5.5 a été élaboré pour donner de l’orientation aux personnes qui veulent concevoir et construire des installations pour la réalisation d’activités de gammagraphie industrielle. La gammagraphie industrielle est une méthode non destructive utilisée pour trouver des défauts dans les matériaux par l’examen des structures des soudures, des moulages et des composants de bâtiment. Une installation de gammagraphie s’entend de toute enceinte, cellule ou voûte blindée où sont réalisées des activités de gammagraphie. De plus, ces installations peuvent aider à prévenir ou à minimiser efficacement les doses de rayonnement reçues par les exploitants et les personnes aux alentours de ces activités.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire réglemente l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité, de protéger l’environnement, de respecter les engagements internationaux du Canada à l’égard de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, et d’informer objectivement le public sur les plans scientifique ou technique ou en ce qui concerne la réglementation du domaine de l’énergie nucléaire.


Faits en bref

  • Il y a actuellement 109 permis actifs autorisant la réalisation d’activités de gammagraphie industrielle au Canada.

  • La gammagraphie industrielle est réalisée d’un bout à l’autre du Canada, dans des secteurs comme le traitement du pétrole et du gaz, l’entretien des navires et la construction de bâtiments.

  • Les titulaires de permis doivent veiller à ce que des mesures efficaces soient en place pour réduire l’exposition au rayonnement de toutes les personnes effectuant des activités de gammagraphie, peu importe où elles sont réalisées.

  • La CCSN accepte en tout temps les commentaires sur les documents d’application de la réglementation.

     

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Aurèle Gervais
Responsable des relations avec les médias
Commission canadienne de sûreté nucléaire
613-996-6860
1-800-668-5284

 

cnsc.mediarelations-relationsmedias.ccsn@canada.ca

 


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :